Bois et Futons : le savoir-faire de l’artisanat et du design

Bertrand est menuisier, il travaille le bois et sa spécialité l’a conduit à réaliser des meubles et plus précisément des lits et convertibles.

Anne, illustratrice de formation, est couturière. Elle crée des futons, des matelas de tradition japonaise, en laine de Pyrénées, à la fois légers et peu encombrants.

Installés depuis 2008 sur les hauteurs de Massat, ce jeune couple travaille désormais de concert : fuyant la banalisation standardisée importée, ils ont choisi une production locale et durable tout en privilégiant le caractère original et unique de leurs créations.

« Je suis menuisier agenceur, créateur de lits et de convertibles, explique Bertrand habitué au sur mesure.

Le design a fait irruption dans nos créations grâce à une formation dispensée par Jean-François Astoury, dans le cadre du projet européen RIDER porté par le Syndicat du pays Couserans.

Le designer conseil est venu plusieurs fois à Massat, il nous a considérablement aidé à conceptualiser nos idées, accompagner notre projet et aujourd’hui nous arrivons à combiner plusieurs savoir-faire »

Au final c’est la réalisation d‘un convertible « amélioré » trois en un (position fauteuil, banquette et lit), un travail à la frontière de l’artisanat et de l’art.

Bertrand utilise du bois de pays, des essences de qualité ébénisterie (frêne, merisier, châtaignier, noyer…), un travail soigné avec une finition à l’huile naturelle.

Anne fabrique ses propres futons, ils sont d’épaisseur variable en fonction des différentes utilisations : quotidienne, en appoint, pour voyager, se relaxer (tapis de yoga) et pour promener bébé.

Elle a choisi de garnir ses futons, non pas avec du coton mais avec de la laine cardée dite « aiguilletée » pour ses propriétés isolantes et son confort : « la laine que nous utilisons est produite et transformée en Midi-Pyrénées […]

Les housses sont en coton, cette matière nous offre un large choix de coloris et de fantaisie » précise la jeune femme qui fait aussi du sur mesure.

Elle a conçu un modèle déhoussable, facilement lavable en machine pour le convertible de Bertand.

Adhérents à l’association licéroise Héliciel, ils ont également fait acte de militantisme en s’installant en milieu rural, loin des circuits de distribution des centres urbains.

« On doit faire davantage d’efforts pour communiquer mais c’est un choix de vie » concluent Anne et Bertrand.